ENT : enjeux et usages

Les ENT sont aujourd’hui le service public en ligne le plus utilisé en France. Quels en sont les usages possibles et réels, et quels sont les enjeux à mesurer avant de choisir un ENT pour son établissement ?

L’arrivée en 2003 des Environnements Numériques de Travail a permis de répondre à un besoin nécessaire pour accompagner le développement des usages du numérique au sein de la communauté éducative : ils sont conçus pour servir de portails permettant de centraliser l’ensemble des services éducatifs de manière cloisonnée pour sécuriser, simplifier les échanges et permettre l’accès aux services de l’établissement à tout moment et en tout lieu.

Il a fallu plusieurs années pour que les usages se généralisent réellement dans les établissements scolaires, mais aujourd’hui, les ENT figurent parmi le top 3 des sites les plus utilisés en France : c’est le premier service public utilisé en ligne, par tous les collèges et lycées publics, et de nombreux établissements privés.

Après avoir été longtemps surtout utilisés à des fins administratives, les usages d’un ENT sont aujourd’hui multiples : stockage et partage, travail collaboratif, notes, absences, services de vie scolaire, gestion des compétences, gestion du temps, cahier de textes, courrier électronique, actualités, réservation de ressources, ressources en ligne, documentation CDI, orientation, parcours pédagogiques en ligne, services des collectivités, visioconférences.

Voici une liste d’ENT présents sur le marché français, et qui ont été choisis par des collectivités territoriales :

  • ITOP EDUCATION
  • Open Digital Education
  • Kosmos
  • ITS Learning
  • Beneylu School
  • EDUMOOV
  • Mon cartable numérique

Concrètement, un ENT s’articule autour de quatre services :

  • des services applicatifs (par exemple : carnet d’adresses, agenda, emploi du temps, notes, bulletins, etc.) ;
  • des services « socle » qui servent de support aux services applicatifs (par exemple : annuaire, gestion des identités et des accès, présentation et personnalisation des services offerts, etc.) ;
  • des services réseaux qui regroupent les services autour d’infrastructures (réseaux d’établissements, Internet, etc.) et des fonctions de sécurité (pare-feu, antivirus, etc.) ;
  • des services documentaires d’accès aux ressources numériques, dont les manuels scolaires.

Selon les décisions d’un établissement, et la prise en mains par les différents acteurs, il va donc être un vecteur de communication et d’information, un moyen d’échange et de partage (ressources, pratiques, etc.), divers outils métiers pour la gestion ou les travaux des usagers, et une interface de pilotage de l’établissement au sein de son environnement.

Parmi les usages possibles, nous pouvons notamment citer le projet des classes culturelles numériques : un projet collaboratif permettant à plusieurs classes de collèges ou d’écoles de travailler en réseau avec un intervenant scientifique ou artistique et une structure associée. Ce projet du réseau mlfmonde a été rendu possible par le partenariat avec Open Digital Education, qui rend simple les échanges au sein d’un réseau : https://ccn.mlfmonde.org/

Nous relevons trois enjeux majeurs dans l’utilisation et le choix d’un prestataire pour votre ENT :

Le premier réside dans la protection donnée, même si la France est à la pointe dans ce domaine (bien entendu tous les ENT identifiés sont respectent les normes RGPD). Au-delà du hacker en herbe, les attaques provenant de l’étranger sont quotidiennes (plus de 277 900 attaques en 2017).

Les données scolaires étant pour beaucoup des données sensibles, les moyens de protection doivent être à la hauteur des enjeux et des capacités déployées pour y accéder de manière illicite. Le plus grand danger réside finalement dans un manque de prise de conscience de beaucoup d’acteurs et d’une très grande majorité des utilisateurs sur les enjeux que représente la sécurité.

La difficulté persistante réside dans la différenciation entre ce qui relève du pédagogique et ce qui n’en relève pas. En effet, l’ENT est souvent utilisé comme un outil « administratif » et les fonctionnalités pédagogiques peu ou pas utilisées. Alors même que ces fonctionnalités ouvrent des champs pédagogiques particulièrement intéressants et novateurs !

Le troisième enjeu consiste à réussir à faire le lien entre les ENT du Primaire, du Secondaire et du Supérieur afin qu’il y ait une continuité nécessaire dans la gestion des données personnelles. Pour les établissements de l’étranger qui regroupent bien souvent plusieurs entités scolaires, il semble nécessaire d’orienter les choix vers un prestataire d’ENT qui propose une solution bien articulée entre le primaire et le secondaire – c’est notamment le cas d’Open Digital Education et d’Itop.

Si vous souhaitez plus d’informations aussi sujet des ENT, et avant d’en faire l’acquisition, nous pouvons vous adresser un livre blanc rédigé par des experts en 2018.

Il suffit de nous en faire la demande ici !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s