Bien choisir son matériel pour un projet numérique

Dès lors qu’un projet numérique vise à donner accès aux élèves à des ressources pédagogiques, il faut se poser la question des moyens d’y accéder, et donc du matériel à acquérir.

Pour permettre aux élèves d’accéder à leurs manuels et ressources simplement et à tout moment, qu’ils soient chez eux ou à l’école, la mobilité est devenue l’un des principaux critères, et le parc de postes informatiques fixes, souvent déjà déployés dans des salles de l’établissement, ne sont pas adaptés.

Comment faire son choix de matériels ? Et comment les financer ?

Encore récents dans le paysage, les Chromebook ne fonctionnent pas avec le système d’exploitation Android, mais avec un système qui leur est propre. Les applicatifs de lecture des éditeurs n’y ont pas été encore adaptés, ce qui interdira toute utilisation des manuels hors ligne, ce qui est généralement préconisé pour des usages classe.

Si vous souhaitez tout de même vous tourner vers ces outils, nous vous conseillons vivement les modèles les plus récents, compatibles à minima pour l’accès en ligne aux ressources et manuels.

Ordinateur ou tablette ?

Jusqu’il y a peu, les tablettes disponibles sur le marché, et relativement accessibles, disposaient de peu d’espace de stockage, moins d’autonomie, et étaient moins puissantes qu’un ordinateur portable. Il était aussi moins pratique d’accéder aux claviers et périphériques, si bien qu’il fût d’usage de considérer qu’à partir du lycée il devenait nécessaire d’équiper les élèves d’ordinateurs quand les collégiens pouvaient travailler sur tablette.

Les évolutions technologiques des matériels comme des ressources (qui pèsent de moins en moins lourd) remettent en cause ce choix par défaut. Aujourd’hui, aucun argument technique objectif ne permet de préférer un ordinateur portable à des tablettes, ni l’inverse : seuls compteront les usages envisagés.

Selon les retours d’expérience des Régions de France et de leurs lycées, l’usage des tablettes dans le cadre du numérique éducatif est davantage adapté à un usage récréatif (jeux éducatifs…). La taille de l’écran, le clavier intégré à l’écran (réduit encore la taille de l‘écran), l’aspect tactile, entre autres, ne sont adaptés à l’usage du numérique éducatif, en particulier de manuels numériques (écriture, capacité de stockage…).

Les récentes « tablettes-PC », ou « ordinateurs hybrides », cumulent eux les avantages ergonomiques de la tablette, et techniques d’un ordinateur : ils reprennent toutes les fonctionnalités des ordinateurs classiques avec un clavier amovible, un écran tactile et la finesse d’une tablette.

Attention, ces gammes se sont professionnalisées, avec le prix qui a très fortement augmenté (toujours bien au-delà de 1000 euros par machine sur le marché France).

Pour accéder efficacement à tous les outils et ressources existants, il est tout de même impératif de respecter une configuration minimale1. Le tableau ci-après reprend quelques recommandations simples en amont de tout choix de matériel et qui garantira l’utilisation optimale de la majorité des références numériques existantes.

 Tablette Apple (Ipad)Tablette sous AndroidOrdinateur Apple (Macbook)Ordinateur sous Windows
Version du système d’exploitationA partir d’IOS 14.0A partir d’Android 11.0A partir de MAC OS 10.15A partir de Windows 10
Mémoire vive (RAM)Minimum 2 GoMinimum 3 GoMinimum 8 GoMinimum 8 Go
Mémoire de stockageMinimum 64 GoMinimum 64 GoMinimum 250 GoMinimum 250 Go
Dimension d’écranMin. 10 poucesMin. 10 poucesMin 13 poucesMin 14 pouces

En plus de ces caractéristiques, l’autonomie est un élément majeur à prendre en compte selon les souhaits d’utilisation et les accès à des stations de charge dans votre établissement.

Ces recommandations s’appliquent pour les ressources et manuels parus à ce jour, et seront rendues obsolètes par les évolutions technologiques, mais ces configurations minimales à respecter seront cependant en adéquation avec ce qui se fait dans le marché actuel des équipements informatiques accessibles à tous. Un matériel à jour et relativement récent vous permettra d’accéder à ces ressources sans problèmes.

Quel modèle d’acquisition et de financement ?

Selon les marques et les technologies, les prix entre ordinateurs et tablettes peuvent varier du simple au quintuple.

On considère souvent que le coût des tablettes est moins élevé que celui d’ordinateurs, mais nous déconseillons fortement tous les outils d’entrée de gamme, peu durables : mieux vaut se doter de machines solides, un peu plus chères mais qui pourront accompagner un élève pendant plusieurs années de sa scolarité !

Deux modèles d’acquisition peuvent être envisagés :

Acquisition des matériels par les familles :

On parle en général de modèle BYOD, pour « Bring Your Own Device » .
Ce modèle permet à l’établissement de ne pas supporter directement le coût d’acquisition des matériels, et de laisser aux élèves une certaine liberté de choix :

  • L’établissement doit impérativement donner des conseils ou des consignes en matière de configuration minimale à respecter, de marques ou de système d’exploitation à éviter ou choisir. Dans ce cas, nous préconisons une communication la plus explicite possible envers les familles.
  • Des subventions peuvent être versées pour faciliter l’acquisition à certaines familles
  • Des « achats groupés » peuvent être organisés par les établissements ou associations afin que les familles puissent bénéficier de tarifs négociés. Cela palliera aux questions de configurations et réduira également le prix des matériels plus élevés en achat unitaire.

Dans ce modèle, la garantie est celle proposée par le vendeur de chaque tablette ou ordinateur. L’élève étant propriétaire du matériel, aucune intervention extérieure ne pourra avoir lieu. Au contraire toute intervention d’un personnel de l’établissement sur l’ordinateur peut même exposer l’établissement à des poursuites.

L’uniformisation des configurations et des usages sera plus difficile, du fait du matériel ou des élèves.

Acquisition du matériel par l’établissement :

L’établissement achète et gère dans ce cas une « flotte » (on parle aussi de parc) qu’il lui revient d’administrer, de mettre à jour, etc. 

L’achat d’un grand nombre d’ordinateurs ou de tablettes en une seule fois permet de réduire un peu les coûts d’acquisition, mais les économies d’échelles ne sont pas très importantes. Les chaînes de distribution laissent rarement aux revendeurs une marge de manœuvre importante pour baisser les prix.

On peut envisager deux options :

  • Prêt du matériel pour une année. Celui-ci reste la propriété de l’établissement en fin de cursus.
  • Location du matériel aux parents d’élèves avec acquisition (automatique ou optionnelle) en fin d’année.

L’homogénéité de ces matériels facilitera la mise en place ainsi que l’accès aux ressources, mais nécessitera d’avoir les capacités techniques de gérer la flotte – que ce soit avec l’équipe informatique de l’établissement ou par le recours à une entreprise de service informatique.

L’utilisation d’un MDM (Mobile Device Management) – comme par exemple le propose le français Idruid – facilitera dans ce cas grandement les déploiements et mises à jour.

Il est possible de mettre en place une garantie étendue à toute la flotte d‘un établissement, principalement lorsque les matériels sont achetés dans le pays de l’établissement.

Si l’internationalisation des garanties constructeurs ou revendeurs est toujours plus complexe et coûteuse à mettre en place, différents modèles existent et permettent de se prémunir contre les risques de défaut et de panne : il est essentiel de déterminer avec le revendeur celui qui vous conviendra.

Leasing

Pour préserver votre fonds de roulement et pouvoir anticiper vos dépenses, vous pouvez choisir une solution de financement en leasing pour votre matériel informatique.

  • Option 1 : Location du matériel par l’établissement pour les élèves. _
  • Option 2 : Location du matériel par les parents d’élèves auprès d’un fournisseur sélectionné par vos soins.

Le leasing permet de payer des mensualités moins importantes, et offre aussi l’occasion de changer régulièrement d’équipement. La garantie du constructeur court tout le long de la durée de location et le coût total du financement est déterminé à l’avance.

Vous avez ainsi l’avantage de bénéficier de matériel neuf et entretenu, uniformisé, et facile à changer.

Cependant le coût de revient est plus important que l’achat, et il faut prévoir un budget pour la location de l’intégralité du parc chaque année.

Quel que soit le modèle d’acquisition et le matériel choisi, ces achats représentent toujours des sommes très importantes qu’il est possible de lisser ou d’amortir sur plusieurs années.

Il existe des structures financières spécialisées dans la mise en place de plans de financement en France et partout dans le monde.

Chez LDE, nous savons accompagner l’ensemble de ces problématiques, et pouvons faciliter l’amortissement de ces investissements sur deux ou trois ans…

Il vous suffit de nous contacter pour étudier ensemble votre projet !


[1] Ces configurations minimales sont à respecter dans le cas d’une utilisation de ces références en téléchargement, l’accès uniquement en ligne ne nécessitera que des versions de navigateurs à jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s